Les moyens d’épargnes alternatifs au livret A

Les français et le livret A c’était une grande histoire d’amour qui est aujourd’hui en train de prendre fin. Depuis que nous avons passé la barre symbolique des 1%, ce moyen d’épargne très prisé par les clients des banques n’intéresse plus grande monde. Désormais à 0.75% suite à une décision du ministère des finances, il est préférable d’opter pour de nouveaux moyens d’épargne afin de faire vivre son argent et obtenir une rentabilité plus intéressante. Vous trouverez ci-dessous trois exemples de moyen d’épargne populaire et classique ainsi que quelques moyens d’épargnes alternatifs.

Livret d’épargne populaire ou livret jeune

Le livret d’épargne populaire s’adresse aux personnes modeste dont le plafond de revenu n’est pas supérieur à 19 235€ annuel. Offrant en moyenne 0.5% de plus qu’un livret A (à préciser en fonction de chaque banque) il ne demande qu’un apport de 30€ pour être ouvert et a un plafond de 7 700€. Si ce moyen d’épargne alternatif au livret A ne vous rendra pas riche du jour au lendemain, il ne coûte rien d’optimiser son épargne à une heure ou les banquiers ne vont pas forcément vous le proposer d’eux même.
En ce qui concerne le livret jeune, il ne concerne que les personnes de moins de 25 ans et ajoute en moyenne sur le taux du livret A environ 0.75%.

Livret d'epargne populaire
Evolution du taux du livret d’épargne populaire

Le P.E.L : Plan d’épargne logement

Le plan d’épargne logement a aussi un taux supérieur au livret A, malheureusement passé de 2% à 1% en Août 2016, il a l’avantage de faire bonne figure face à votre banque si vous avez comme projet à moyen terme de faire une demande de crédit pour un achat immobilier. En effet, si le P.E.L doit être alimenté chaque année, au moins 540€ par an, pour un plafond cumulé de 61 200€, et qu’on ne peut le toucher avant 2 ans, il permet de montrer à votre banquier votre projet et votre capacité à épargner pour un projet lointain. D’autre part, es intérêt du PEL ne sont soumis aux impôts qu’à partir de la 12ème année

Taux PEL Plan Epargne Logement
Evolution du taux du P.E.L

L’assurance vie

L’assurance vie est un contrat que vous passez avec votre assurance ou votre banque en lui mettant à disposition une certaine somme, que vous amènerez de manière régulière afin que celle-ci le fasse fructifier. Ce placement très prisé des français donne un taux très variable en fonction de la marque choisi et des spécificités du contrat et peu osciller entre 2% et plus de 4%. Le taux pourra notamment évoluer en fonction de la nature de la garanti choisi, à savoir en capital pour des contrats en fond euro, ou sans garanti de capital via des contrats en actions, société immobilières etc… plus risqué mais proposant des taux souvent plus importants.
Cet argent sera débloqué en cas de décès pour le transmettre à votre descendance et/ou proche, ou par exemple pour votre retraite, tout dépendra de la durée du contrat que vous avez signé avec la banque ou l’assurance.

Evolution taux assurance vie
Evolution rendement assurance vie

Ces moyens d’épargner sont-ils efficaces ?

Régit et mis en place par de grosses structures, banque, assurance, ces moyens d’épargnes qui concernent tous les particuliers sont efficaces notamment par les contrats signés en amont. En effet la sécurité de vos fonds est évidente et les garanties détaillées dans chaque contrat vous protège d’avoir accès à votre capital. En revanche ces moyens d’épargnes bloquent souvent votre capital pour une certaine durée et récupérer votre argent avant la date fixé par l’organisme donnera souvent lieu à des pénalités. Ainsi ces structures qui jouent avec votre argent pour en gagner bien plus que ce qu’elle vous rétrocède sont les grands gagnants de ces investissements.
Qu’importe, pour un particulier qui ne souhaite pas forcément passer du temps pour faire fructifier son argent ils restent un moyen fiable et efficace d’obtenir une petite rentabilité sur son épargne.

Quels sont les autres moyens pour investir et avoir une meilleure rentabilité ?

Nul ne fera jamais mieux fructifier votre argent que vous même. Et c’est pourquoi si vous souhaitez investir vos capitaux pour obtenir un retour sur investissement optimisé vous devrez vous diriger vers des alternatives aux moyens d’épargne classique. Que ce soit les investissements immobiliers, ou les métaux précieux pour ne citer qu’eux, qui permette de faire des placements solides d’un point de vue garanti des capitaux tout en jouant sur l’offre et la demande.
L’investissement dans le diamant en est un parfait exemple, puisque sa valeur ne peut pas baisser au vu de la demande qui explose et de l’offre qui va en se raréfiant. Une banque ne vous proposera surement pas d’investir dans le diamant, se servant de vos capitaux en vous faisant payer un service qui ne vous laissera que les miettes restantes d’investissement réalisé pour une partie avec votre argent.
Le problème de la fiscalité est aussi à prendre en compte, étant donné que vous serez amené à payer des impôts sur vos intérêt et ainsi en diminuer encore le rendement, soit pour une rentabilité brut de 1%, un retour de 0.8% net.

Sans décrier ces moyens d’épargnes classiques, que chacun de nous utilisons, il est bon lorsque l’on souhaite optimiser son rendement de diversifier ses investissements et ainsi profiter à la fois des services bancaires et des services des assurances, et à la fois des placements externes à ses structures qui pourront vous rapporter plus contre un peu de votre temps.