Les meilleurs placements

les meilleurs placements

Tour d’horizon sur les meilleurs placements en 2017 ?

Les meilleurs placements de nos jours ? Que ce soit pour mettre de côté en cas de coup dur, préparer une rente complémentaire de retraite ou capitaliser pour l’avenir de ses enfants, l’épargne reste une préoccupation récurrente pour beaucoup de français. Or, dans un contexte économique difficile, avec des taux d’intérêt au plus bas et des contraintes fiscales plutôt dissuasives, trouver des placements financiers avantageux devient un véritable casse-tête.

Etudier l’environnement économique

Anciens favoris des français, les supports à capital garanti voient leurs performances baisser en continu. En parallèle, les incertitudes liées aux marchés financiers et la réglementation complexe et changeante en termes de fiscalité rendent la prise de risques difficile à évaluer.

Cependant, si la prudence est de mise, il serait dommage de laisser dormir vos économies. Alors, quel support privilégier ? Investir en 2017, c’est avant tout se poser les bonnes questions. Hors immobilier, voici un tour d’horizon des investissements possibles en 2017.

Épargne réglementée : un risque nul mais des rendements très faibles

Les livrets d’épargne, dont le taux est fixé par l’État, ont longtemps été les favoris des français. Et pour cause : avec ces supports à capital garanti, les intérêts perçus sont exonérés d’impôts et de prélèvements sociaux.

placements bancaires

Les livrets épargne bancaire

Parmi les différents types d’épargne réglementée, le plus connu est bien sûr le livret A. À celui-ci s’ajoutent Livret de Développement Durable (LDD), Livret Jeune et Livret d’Épargne Populaire (LEP). Le Plan d’Épargne Logement (PEL) se classe également dans cette catégorie, bien qu’il ne soit pas exonéré des prélèvements sociaux.

Des placements sans risque qui rapportent ?

Ces placements sont tous sans risque, mais ils ont vu leurs taux d’intérêt baisser au cours de ces dernières années. Leur rendement est désormais très faible, en particulier ceux du livret A et du LDD, tombés à 0,75%. S’il est toujours préférable d’épargner sur un livret A plutôt que de ne pas épargner du tout, les gains demeurent vraiment très limités, surtout si on prend en compte l’inflation.
Les performances du PEL ont également considérablement chuté (rendement de 1% en 2017), mais il reste un peu plus intéressant.
À 1,25%, le LEP est le plus avantageux. Toutefois, il est réservé aux personnes ayant des revenus modestes.

Assurance-vie : toujours intéressante sous certaines conditions

Les contrats d’assurance-vie sont traditionnellement adossés à des fonds en euros. Or, si un tel contrat était un placement sûr et rentable il y a quelques années, aujourd’hui les fonds en euros sont clairement en perte de vitesse. Pour pallier à ce problème, souscrire à des fonds diversifiés peut être une solution intéressante. Les assureurs ont ainsi lancé de nouveaux contrats multi-supports, intégrant une partie des placements en unités de comptes. Il est également possible de s’orienter vers les fonds en euros dynamiques, les fonds euro-croissance et les fonds immobiliers.

placement sur

Diversifier ses placements en limitant les risques

Cependant, cette diversification entraîne une prise de risque, qui doit être calculée en fonction de votre profil investisseur. Si vous êtes prudents, ne consacrez pas plus de 25% de votre contrat à des unités de comptes et renseignez-vous bien : selon les types de contrats et de fonds, vous pouvez demander une garantie en capital.

Plan d’Épargne en Actions : une fiscalité attractive pour débuter en Bourse

Vous souhaitez investir votre capital en Bourse mais n’êtes pas expert dans le domaine ? Le Plan d’Épargne en Actions (PEA) permet d’effectuer un placement boursier de manière bien plus encadrée qu’avec un simple compte-titres. Si vous n’êtes pas expert du trading, c’est l’enveloppe la plus intéressante pour débuter en Bourse. Si celle-ci est remplie (le plafond étant à 132 000 euros), rien ne vous empêche d’ouvrir un compte-titres à côté par la suite.

où placer son argent

La fiscalité du PEA

Pour un placement sur le long terme, la fiscalité du PEA est particulièrement avantageuse : plus-values et dividendes sont exonérés d’impôts au bout de 5 ans. Les prélèvements sociaux ne sont pas exonérés, mais cela reste très intéressant financièrement.

Si vous vous orientez vers un placement de ce type, l’idéal est d’investir sur les fonds SICAV et SCP, qui vous assurent un portefeuille diversifié et équilibré pour un minimum de risques.

Produits de diversification : une autre manière d’investir

Pour les personnes souhaitant plutôt investir dans l’économie réelle, d’autres possibilités existent : pourquoi ne pas investir votre épargne sur des actifs tangibles ? Si certains paris sont relativement risqués, vous pouvez également compter sur des valeurs sûres.

L’intérêt pour le marché de l’or

Valeur refuge, l’or intéresse particulièrement les professionnels du secteur en 2017. Acheter des pièces ou de petits lingots peut présenter un intérêt certain : il est improbable qu’un Napoleon d’or perde toute valeur du jour au lendemain. Ce constat s’applique également au diamant, dont le taux de rentabilité se révèle aujourd’hui plutôt avantageux.

les meilleurs placements

Les meilleurs placements alternatifs

Si vous souhaitez sortir des sentiers battus et êtes prêts à prendre davantage de risques, le vin et les vignobles peuvent s’avérer des placements très intéressants. De même, investir dans l’art peut être une alternative à explorer, à condition de bien se renseigner au préalable.

Enfin, le financement participatif ou crowdfunding est en plein essor et peut faire figure de meilleur placement : si ce type de placement est relativement risqué, le rendement potentiel est compris entre 3 et 6%. Pour y gagner, misez plutôt sur les secteurs d’activité porteurs comme la santé connectée.